Comité Guynemer

Le 8 juillet 1923, l’aviateur Willy Coppens d’Houthulst, en compagnie de Jan Olieslagers, d’Edmond Thieffry (qui introduit quelques années plus tard la première ligne aérienne de Sabena vers le Congo), de Fernand Jacquet et d’André Demeulemeester, révèle le monument Guynemer à Poelkapelle.

Une circulaire ministérielle française de 1924 crée une cérémonie commémorative qui se tiendra chaque année le 11 septembre sur toutes les bases aériennes françaises. La cérémonie consiste notamment à lire la dernière citation.

guynemer5
Klik om te vergroten
En 1967, le comité Guynemer est fondé. Il a pour but la reprise de l’ancienne tradition des commémorations à Poelkapelle. Le comité, officiellement intitulé « Comité Franco-Belge du Souvenir Guynemer », a une division française et une division belge. La division belge fut dirigée par M. Jozef Nevejan et se composa de M. Jan Steen, M. Robert Baccarne, M. Jerome Demeersseman et M. Emmanuel Jonckheere. Leur but était de toujours accueillir dignement les pèlerins français et de leur offrir l’occasion de rendre hommage à leur héros, le capitaine Guynemer. Dès lors, une cérémonie annuelle s’est tenue au mois de septembre auteur du monument. La lecture à haute voix de la dernière citation, l’hommage fleuri, le passage des mirages français et le vol en hélicoptère avec lancée de roses en sont les moments les plus mémorables.

Lorsqu’en 1976, Poelkapelle cesse d’être une commune autonome, le nom de Poelkapelle est conservé dans le nouveau nom fusionné Langemark-Poelkapelle, en guise d’hommage permanent au héros aérien français.

Dès 1992, il a été décidé d’organiser la commémoration tous les cinq ans. Les autres années, une commémoration a lieu sur d’autres sites liés à Guynemer : notamment Le Thuit (dans l’Eure), Paris, la base aérienne de Dijon, Compiègne, Breuil-le-Sec, Dugny-Le Bourget, Salon-de-Provence, Dunkerque.

Avec la revalorisation de la cérémonie du 11 novembre à Poelkapelle, la naissance de la ‘Poelcapelle 1917 Association’ et le rassemblement d’historiens locaux, le comité confie, à l’issue d’une période de 40 ans, ses responsabilités à une nouvelle équipe de dirigeants. Cette fois-ci, c’est M. Luc Vanbeselaere qui est à la tête du comité et il est entouré du bourgmestre, M. Alain Wyffels, du bourgmestre honorifique M. Willy Dewilde, de M. Dominique Cool, de M. Piet Steen et de M. Johan Vanbeselaere. Côté français, la présidence est assurée par le colonel (h) Jean-Yves Tabourin – ancien président national de l’Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air (ANORAA), qui succède au Colonel Jean Rolland.

Depuis quelques années, les écoles des ‘communes Guynemer’ concernées sont également invitées à participer aux cérémonies. Aujourd’hui, le « Chant de Paix : Oui, j’ai rêvé » fait partie intégrante de la commémoration.