Mémorial de la paix

La "forge" est l'un de ces métiers qui ont joué un rôle important dans la guerre de toutes les nations "belligérantes". Aujourd'hui, le forgeron a également une réputation bien fondée pour sa position collaborative et internationale. C'est dans ce contexte que 200 forgerons du monde entier ont donné vie à ce monument à la paix de 26 panneaux en septembre 2016.

L'événement de forgeage "Ypres2016" était un important événement international de forgeage qui a été créé par Luc Vandecasteele de la Guilde des artisans forgerons de Belgique (ASG) en collaboration avec les forgerons de la BABA (British Artist Blacksmith Association) et un groupe international d'assistants de forge. Le projet a été parrainé par de nombreuses entreprises et la ville d'Ypres a également donné son accord pour que l'événement ait lieu à Ypres. L'événement s'inscrivait dans le cadre de la commémoration du siècle de la Première Guerre mondiale en Flandre.

L'objectif principal du projet était de créer un cénotaphe contemporain pour commémorer toutes les victimes de ce conflit.

Le cénotaphe de 11,5 tonnes, qui après son inauguration le 5 novembre 2016 a été rebaptisé "mémorial de la paix", consiste en un simple et spectaculaire morceau d'acier contenant une image négative/positive d'un seul coquelicot. Le coquelicot est donc le symbole internationalement reconnu de cette commémoration. La partie négative représente toutes les victimes, la partie positive l'espoir d'un avenir meilleur qui naît de leur sacrifice. A la base de cette partie centrale se trouve un champ de 2016 coquelicots forgés à la main, qui s'élève dans la boue flamande. Ceux-ci ont été forgés par des forgerons du monde entier. Un coquelicot est blanc. Il représente tous les soldats qui ont été exécutés par leurs propres troupes en guise de punition pour désertion, lâcheté etc...

Le monument de la paix, avec ses coquelicots, est entouré de 26 panneaux disposés en zigzag, à l'instar de la disposition des tranchées. Ces panneaux ont été conçus par des maîtres forgerons de renommée internationale et reflètent la vision de la guerre qu'ont les concepteurs. Ces panneaux ont été forgés pendant l'événement par des équipes de forgeurs volontaires. Cette collaboration s'est déroulée dans une excellente atmosphère d'amitié. De cette façon, des panneaux magnifiques et significatifs ont toujours été créés.

La plaque d'acier et son traitement, ainsi que le socle en béton ont été rendus possibles grâce au soutien de la municipalité de Langemark-Poelkapelle et des nombreuses entreprises, dont vous trouverez la liste dans la partie suivante. Pendant l'événement, tout a été installé sur le Grand Marché d'Ypres. Après l'événement d'Ypres, la plaque d'acier, les coquelicots forgés à la main et les 26 panneaux traités en inox ont été apportés sur le terrain à côté du cimetière militaire allemand. La municipalité de Langemark-Poelkapelle a offert ce lieu symbolique pour l'installation du monument de la paix.

Terrence Clark, concepteur du monument, déclare : "Lors des guerres passées, les œuvres d'art et les ustensiles en métal étaient fondus en armes. Avec ce projet, nous le transformons en un hommage à tous ceux qui y ont participé".
Ypres 2016 - Transformer les épées en socs de charrue.

Explication des paneaux