Se promener

Langemark-Poelkapelle se profile depuis de nombreuses années comme une communauté de marcheurs et de cyclistes. Et vous pouvez en être sûr : le randonneur passionné peut s'y amuser. Les innombrables routes rurales offrent des lieux surprenants à découvrir avec des vues à couper le souffle. L'offre est désormais limitée à neuf itinéraires de promenade balisés. Cette offre sera encore élargie à l'avenir.

La promenade de Bakelandt - 10,5 km - Départ Vijverpark Langemark - gratuit

À la fin du XVIIIe siècle, la Flandre gémit sous l'occupation des troupes françaises. La persécution religieuse se déchaîne : tous les biens de l’église sont confisqués et les prêtres, qui refusent de prêter le serment d'allégeance à la République française, doivent se cacher. Les occupants s'emparent des récoltes et du bétail, et tirent au sort des jeunes hommes pour servir dans l'armée napoléonienne. C'est la chute proverbiale et elle devient la cause directe de la ‘Boerenkrijg’ (guerre des paysans).

C'est en ces temps de révolte politique et sociale, de pauvreté et d'oppression que le célèbre chef de gang Louis Bakelandt rend notre région dangereuse. Il n’epargne rien ni personne, avec des vols impitoyables et des meurtres cruels. C'est du moins ce que les contes populaires du pasteur Huys, de Vandijck et de Contich veulent nous faire croire. Ce même Louis Bakelandt est également le protagoniste des bandes dessinées de Hec Leemans. Sur la base des archives judiciaires, le professeur Stefaan Top a examiné pour sa thèse de doctorat qui était vraiment ce Bakelandt. Il est arrivé à la conclusion stupéfiante qu'il n'était en fait qu'un bandit de grand chemin, auquel on n’a attribué qu’un seul meurtre (qui peut peut-être être catalogué aujourd'hui comme un homicide involontaire). Il a été décapité avec 23 autres soi-disant membres de gang sur la place du marché de Bruges le 2 novembre 1803. Par cette atrocité, l'occupant français a voulu donner un exemple clair à la population "indigène" rebelle.

Aujourd'hui, la figure de Bakelandt est inextricablement liée à la municipalité de Langemark-Poelkapelle. En plus des festivités de Bakelandt, qui ont lieu tous les 3 ans, les touristes peuvent également découvrir Bakelandt. 'Il existe une piste cyclable et une piste cyclable pour les enfants qui portent son nom.

La promenade de Rooie Zita - 11,7 km - Départ Vijverpark Langemark

Peut-être moins connu, c’est le fait que les femmes étaient également bien représentées dans la bande de Bakelandt. Dans les bandes dessinées Bakelandt de Hec Leemans,  Rooie Zita est un personnage quelque peu énigmatique et est présenté comme "l'ami courageux et intelligent de Bakelandt". Mais qu'elle soit aussi sa chérie... n'est pas toujours clair ! Rooie Zita a un grand cœur : elle aime tout le monde, et tout le monde l'aime. Elle est parfois courageuse et intelligente, mais elle peut aussi être très vaniteuse ou têtue." Dans le monde masculin et rude de cette série de dessins animés, elle apporte une touche légèrement érotique.

Au XVIIIe siècle, plusieurs femmes étaient également impliquées dans le gang de Bakelandt. Parfois, ils ont payé le prix fort pour cela. Sur les 25 hommes et 8 femmes accusés, 21 hommes et 3 femmes ont été decapités, tandis que les autres ont reçu des peines plus légères.

Rooie Zita est probablement un personnage basé sur deux personnes. Il y avait une certaine Anne-Catherine Busschaert, dont les documents du procès ont révélé qu'elle était fiancée à Bakelandt. Le lundi de "Roosebeke ommegang", elle s'est rendue chez son oncle Pierre Cloet à Passchendaele pour annoncer son prochain mariage avec Bakelandt. Au fait, nous savons qu’elle a été acquittée. Isabelle Vanmaele, également connue sous le nom de Zwarte Belle, semble avoir été une source d'inspiration pour Hec Leemans, même si, dans la série de bandes dessinées, une Zwarte Belle n’apparaît  que sporadiquement à côté de Rooie Zita. Elle vivait avec plusieurs hommes et Bakelandt était aussi l'un de ses amants... Elle a payé un prix élevé pour son amour. Elle a également été décapitée.

La première bande dessinée de Bakelandt a été écrite en 1975 par Daniel Janssen et Hec Leemans. A partir de 1980, Hec Leemans s'est occupé des dessins ainsi que de l'histoire et des textes. En plus des personnages principaux de Louis Bakelandt et Rooie Zita , Pier den Bult (l'espion bossu du gang), Pé Bruneel (ami et lieutenant de Bakelandt et amoureux de Rooie Zita) et Raoul de Crevecoeur (ennemi juré des Bakelandt) offrent toujours une nouvelle histoire surprenante.

La promenade de Moulin Beeuwsaert- 7,5 km - Départ Beeuwsaertmolen Bikschote – est gratuite.

La promenade de Guynemer - 10,5 km - départ Guynemerplein Poelkapelle – est gratuite.

Le "soldat inconnu" est lié à chaque guerre. Des centaines de milliers de personnes – victimes anonymes de la violence - ont disparu pendant la Première Guerre mondiale. Mais certains d'entre eux continuent à vivre dans l'histoire. L'un d'eux est le légendaire pilote français Georges Guynemer. Ce nom est devenu un nom familier pour les Français et c'est pourquoi la base aérienne de Salon de Provence, où les pilotes sont formés, a été dédiée à leur héros.

Georges Guynemer est né le 24 décembre 1894 à Paris. Son père, ancien officier, laisse son fils étudier d'abord à Compiègne, avant de poursuivre ses études à l'école polytechnique de Paris. Sa mauvaise santé l'oblige à interrompre ses études en 1914. Lorsque la guerre a éclaté en août 1914, Guynemer n'avait qu'un seul but : défendre son pays. Il s'est engagé dans l'armée jusqu'à cinq fois, mais a été refusé à chaque fois pour des raisons médicales. Enfin, le 23 novembre 1914, il est admis à l'école de pilotage de Pau en tant qu'élève mécanicien. Mais c'est la vie du pilote qui a attiré son attention.

Le 26 janvier 1915, il devient apprenti pilote et dans les mois qui suivent, il remporte une victoire après l'autre à la célèbre 3e Escadrille des Cigognes. A l’âge de 23, Guynemer est capitaine et officier de la Légion d'Honneur. La France parle du Capitaine Guynemer ! Il devient le chouchou de la nation et de ses soldats alliés dans les tranchées.

À la mi-juillet 1917, les "escadrilles" s'installent dans la ville de Saint-Pol sur Mer, dans le nord de la France. Le 11 septembre 1917, il décolle pour la dernière fois à bord de son Spad XIII (le "Vieux Charles"), accompagné du lieutenant Bozon-Verduraz. Au-dessus de Poelkapelle, le lieutenant a perdu de vue son camarade et Guynemer... n'est jamais revenu.

La mort de Guynemer reste un mystère à ce jour. Son avion et son corps n'ont jamais été retrouvés, malgré les nombreuses recherches et la technologie contemporaine. Surtout dans les années soixante, de nombreuses histoires ont été mises au jour, mais les dizaines d'explications contradictoires étaient alors soit incontrôlables soit menées à une impasse et donc, cela reste un mystère non résolu.

Le sentier des travailleurs saisonniers - 7,5 km - départ à l'église Madonna – gratuite

Ce parcours pédestre explore les environs de la paroisse de Madonna. Jusqu'en 1936, il n'y avait ni église ni village ici. La population avait l'habitude d'affluer en France "pour gagner sa vie" en travaillant dur comme saisonnier. Pendant des mois, les travailleurs saisonniers étaient loin de chez eux et la région était déserte. Vous suivrez leurs traces sur des routes de campagne tranquilles et dans les règles de l'église. Le conseil municipal a ouvert cette voie le 24 mai 1987. L'ensemble du parcours a été retravaillé pour la première fois et ouvert le 17 avril 2005. En 2018, le parcours a été renouvelé.

La promenade de Saint-Antoine- 7,5 km – départ de Hazebrug, Sint-Juliaan- gratuite

Ce parcours pédestre de 7,5 km, renouvelé en 2019, vous fait découvrir la splendeur cachée de Saint-Julien. Ce village est surtout connu pour sa dévotion à Saint Antoine. C'était un lieu de pèlerinage par excellence pour les personnes souffrant de maladies de la peau. Déjà en 1770, on parle d'une "maison pour les maladies de lèpre à St.-Juliaen", une institution qui s'occupait principalement des personnes souffrant de maladies de la peau. Et pour accélérer la guérison de ces maladies de peau, on invoquait Saint-Antoine : le saint des maladies de peau, entre autres. Saint-Julien est également très connu à l’étranger, surtout pour son histoire de guerre. Le sentier vous emmène le long de vastes champs et de paysages pittoresques. Imaginez-vous pendant une heure et demie dans la paix et la tranquillité sans précédent de la campagne de Saint-Julien.

Randonnée d’alpaga : une randonnée très amusante pour les enfants.

La promenade de Hedd Wyn - 9,3 km - Départ Hagebos Langemark - gratuite

Toutes les brochures de randonnée ci-dessus sont disponibles gratuitement à l'Office du tourisme.

Chemin de randonnée Malinowski : La réchappée ou l’évasion d'un mort-vivant - 4 euro

En 1943, un pilote polonais s’est écrasé dans les champs de la Madonna. C'est le début d'une histoire spéciale qui va coûter la vie à 4 habitants de Madonna. La pierre commémorative à l'église est un mémorial et constitue également le point de départ de la randonnée.

Découvrez l'histoire fascinante de cette triste page de l'histoire municipale. Prix 4 euros (www.verhalenvooronderweg.be)

Promenade illustrée de Langemarck - gratuite

La promenade illustrée de Langemarck est une promenade de 1,8 km dans le centre de Langemark. En cours de route, 16 panneaux d'information illustrés racontent l'histoire de la population en fuite à la veille de la Première Guerre mondiale. Cette histoire captivante est est expliquée au moyen des textes authentiques et du matériel photographique. Les anciennes photos montrent une image de Langemark datant d’un siècle. De nombreux coins de rue et bâtiments ont été reconstitués de manière reconnaissable et forment un lien entre le passé et le présent.